Profil pays

 Zone d’intervention: Gambie                  

  Localisation et données générale

La Gambie est située dans la région sahélienne et s’allonge d’Est en Ouest le long du fleuve du même nom,

entre 13° et 14° de latitude Nord et 13° et 17° de longitude Ouest. Sa superficie est de 10 689 km², avec une longueur d’est en ouest d’environ 400 km,  une largeur du nord au sud de 25 km, et une  longueur de  côte  de 70 km.

La Gambie a une population d’environ 1,7 million d’habitants, dont 400 000 sénégalais (World Bank, 2007).

 

 La biodiversité marine et côtière

-  Le nombre d’espèces recensées en Gambie est de 3 335 réparties dans 17 groupes taxonomiques. La Gambie renferme 1 005 espèces de plantes à fleurs, 125 espèces de mammifères, 627espèces de poissons, 566 espèces d’oiseaux, 784 espèces d’insectes et 74 espèces de reptiles (Linda and Creg, 2005).

- L’estuaire de la Gambie est la seule non inverse dans la partie méridionale des pays de la CSRP ; elle est ainsi une zone de recrutement majeure pour les crevettes ; un habitat de 4 espèces de crocodiles (unique dans la sous-région CSRP) ; une présence significative de loutre africaine, de lamantins et d’hippopotames ; une présence d’au moins trois espèces de dauphins : le grand dauphin, le dauphin commun et le dauphin à bosse (ce dernier est endémique à la côte Atlantique Africaine). Il est noté aussi la présence de plusieurs zones humides d’importance mondiale, aires d’hivernage et de reproduction de plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs.

En Gambie, on compte 7 Aires protégées dont 5 marines et estuariennes (AMP). Deux types de pêche : artisanale et industrielle, sont pratiqués en Gambie, avec des débarquements totaux des pêcheries artisanales et industrielles d’environ47000 tonnes en 2006 (Gamba DOF, 2007).

La pêche artisanale contribue approximativement pour 93% soient 37,000 tonnes. L’échalote et les sardinelles rondes et plates sont les principales espèces débarquées par la pêche artisanale et les débarquements sont estimés en 2006 à 18,000 tonnes (FAO, 2007). Quant à la  pêche industrielle, elle contribue pour 7% des débarquements soient 3,000 tonnes (7%).

 

  L’environnement marin et côtier

L’espace marin de la Gambie est situé dans la zone très productive des upwellings du Grand Ecosystème Marin du Courant des Canaries (CCLME). Les upwellings saisonniers et la décharge de nutriments du Fleuve Gambie fait du CCLME une zone très productive et riche en ressources halieutiques, pélagiques et démersaux (FAO, 2007).

Le fleuve Gambie est un estuaire qui prend sa source dans la région montagneuse du Fouta Djallon en Guinée. La longueur totale du fleuve et de ses affluents est de 2 500 km dont 480 km en Gambie.

Il joue un rôle important dans l’enrichissement trophique du milieu marin côtier et dans la bio écologie de plusieurs espèces marines (zone de reproduction, nourricerie...).

Une bonne partie de la zone côtière (4 % du territoire) est bordée de mangrove. Cet écosystème joue également un rôle crucial dans la bio écologie des espèces (zone de reproduction, nourricerie, zone de refuge contre les prédateurs). Sans oublier que de nombreuses zones humides d’importance internationale (+ de 2 000 km2) existent en Gambie.

 La Pêche

La Gambie compte deux types de pêche : artisanale et industrielleLes débarquements totaux des pêcheries artisanales et industrielles étaient de : 47,000 tonnesen 2006 (Gambia DOF, 2007).

La pêche artisanale contribue approximativement pour 93% soient 37,000 tonnes. Quand aux principales espèces débarquées par la pêche artisanale, l’ethmalose et les sardinelles rondes et plates sont en pole position; les débarquements sont estimés en 2006 à 18,000 tonnes (FAO, 2007). Pour couronner le tout, la pêche industrielle contribue pour 7% des débarquements soient 3,000 tonnes (7%).

A propos

Couvrant six pays le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau,la Mauritanie et le Sénégal, le programme Go-WAMER a pour objectif premier de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières de l’écorégion WAMER.  

Dans cette optique, le Programme s'est efforcé d'améliorer la gouvernance et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d'utilisation durable des ressources marines et côtières au sein de l’écorégion WAMER.

 

Contacts

Coordination régionale du Programme Go-WAMER
M. Arnaud COMOLET / Coordonnateur régional
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PNUD Dakar, Immeuble Wolle Ndiaye,
Route du Méridien Président, Almadies.

Retrouvez nous sur :