Profil Pays

Zone d’intervention: le Cap Vert

Localisation et données générales                                                                                        

Le Cap Vert est un archipel, d’origine volcanique, qui s’intègre, avec les archipels des Azores, de Madère et des Canaries, dans la région de la Macaronésie (Querido) 2001 ; Fuchs et al., 2005). Il se présente comme un demi-cercle ouvert, dans le sens occidental, avec environ 250 km de diamètre et est composé de dix îles et treize îlots, dont les dimensions, les configurations et les reliefs sont très diversifiés (UICN BRAO, 2005).

Les dix îles et treize îlots de l'archipel sont des terres au relief escarpé tombant souvent à pic dans l'océan (Querido, 2001). Le pays a une superficie de 4033 km2 (SEPA, 1999a ; Querido, 2001 ; MAAP 2004). La plus grande île, Santiago, occupe une superficie de 991 km2 (SEPA, 1999a). Mais peut-on parler du Cap-Vert sans faire référence aux terrains volcaniques. D’ailleurs, le volcan du Pico, dans l'île de Fogo, à 2 829 m, est toujours actif. Les îles de Santiago, Santo Antão, Boavista et Fogo représentent, dans l’ensemble, 71% du territoire (SEPA).

 

L’environnement marin et côtier

Malgré la localisation éloignée des traditionnelles zones d'upwelling actif dans la région africaine (côtes du sud du Sahara, Mauritanie, Sénégal), la circulation cyclonique autour des îles provoque un affleurement des eaux profondes, riches en nutriments, à la surface, causant un enrichissement local (effet îles) comparable à un upwelling. Quelques études d’océanographique dynamique ont démontré que les affleurements des eaux de la Mauritanie atteignent la partie la plus orientale du Cap Vert.

En ce qui concerne les micros et macro algues, les récents travaux de l’ISECMAR en 2000/2001 ont fait état de 23 espèces. Les invertébrés marins sont composés

La pêche

Différents acteurs interviennent dans le secteur des pêches : les pêcheurs artisans, les mareyeuses et micro-mareyeuses, les armateurs et les exportateurs. Les pêcheurs artisanaux constituent un des éléments clés du système de production. Seulement, leur nombre est en diminution. Il est passé de 4 283 (1999) à 3108 pêcheurs (2008), soit une baisse de 27 pour cent sur toute la période.

La majorité des artisans pêcheurs se concentre dans l’île de Santiago (35%). Ils s’organisent en coopératives de pêche et associations de pêcheurs (Maio, association de 42 membres).

Les mareyeuses et micro-mareyeuses constituent les principales actrices de la commercialisation du poisson. En 2000, le nombre de vendeuses de poisson était estimé à 3 500, au moment où les exportateurs actifs ont vu leur nombre passé à 15 en2000.

 

A propos

Couvrant six pays le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau,la Mauritanie et le Sénégal, le programme Go-WAMER a pour objectif premier de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières de l’écorégion WAMER.  

Dans cette optique, le Programme s'est efforcé d'améliorer la gouvernance et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d'utilisation durable des ressources marines et côtières au sein de l’écorégion WAMER.

 

Contacts

Coordination régionale du Programme Go-WAMER
M. Arnaud COMOLET / Coordonnateur régional
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PNUD Dakar, Immeuble Wolle Ndiaye,
Route du Méridien Président, Almadies.

Retrouvez nous sur :