Réduction de la pauvreté et sécurité alimentaire a Ngaparou et Popenguine : Le projet Gowamer injecte 24 millions et demi de FCfa

senegal 1L’OBS – Cofinancé par l’Union européenne et le Pnud à hauteur de 10,5 millions d’euros (plus de 6 milliards et demi FCfa), le projet Gowamer, Gouvernance, politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l’écorégion Wamer (Sénégal, Mauritanie, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée Conakry, Sierra Léone et Cap-Vert), étalé sur 4 ans, contribue à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières dudit espace géographique.  Au Sénégal, ce projet a soutenu, entre autres initiatives, la valorisation et l’appui à la commercialisation du pageot (Tiki en wolof) et des espèces cogérées de l’aire marine communautaire de Ngaparou. Ainsi l’année dernière, les femmes mareyeuses du Gie Tefess de cette localité ont gagné le prix de la conservation Gowamer pour un montant de 500 000 FCfa. Cette distinction, selon Mansour Ndour, facilitateur du site, a débouché sur la motivation et la fierté des membres du Comité local de pêche (Clp) de voir leurs efforts reconnus au niveau sous-régional. Elle a permis aussi une meilleure visibilité du site des femmes tout en contribuant à la résorption du déficit financier du Clp. Les problèmes rencontrés par ces femmes, informe M. Ndour, relèvent des faiblesses organisationnelles, de l’absence de fonds de roulement et des infrastructures post capture (quai, fabrique de glace, aire de transformation, etc.).

Une mutuelle d’épargne et de crédit financée à hauteur de 24 millions FCfa

C’est une grosse épine du pied que le projet Gowamer a enlevée aux femmes de Popenguine en finançant la construction d’une mutuelle d’épargne et de crédit pour un montant de 24 millions FCfa. Un geste hautement apprécié par la présidente du Collectif des Gie pour la protection de la nature et le développement (Copronade), Aïssatou Sène. «Avec l’ancienne mutuelle, nous payions chaque mois 125 000 FCfa de location, c’est un fardeau de moins à supporter», dit-elle fièrement. Non sans manquer d’attirer l’attention des responsables du projet sur la nécessité d’ériger une clôture et d’équiper le bâtiment flambant neuf. Des doléances que Taïb Diouf, coordonnateur de Gowamer s’est engagé à soumettre à l’étude du projet. «Nous n’appuyons que les structures qui sont organisées et qui manifestent la ferme volonté d’aller de l’avant», souligne-t-il. Si l’expérience est concluante, alerte-t-il, d’autres financements pourraient suivre dans le domaine d’intervention privilégié de Gowamer, celui des ressources marines côtières.

IBRAHIMA DIAKHABY

A propos

Couvrant six pays le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau,la Mauritanie et le Sénégal, le programme Go-WAMER a pour objectif premier de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières de l’écorégion WAMER.  

Dans cette optique, le Programme s'est efforcé d'améliorer la gouvernance et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d'utilisation durable des ressources marines et côtières au sein de l’écorégion WAMER.

 

Contacts

Coordination régionale du Programme Go-WAMER
M. Arnaud COMOLET / Coordonnateur régional
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PNUD Dakar, Immeuble Wolle Ndiaye,
Route du Méridien Président, Almadies.

Retrouvez nous sur :