Gestion des aires marines protégées: les experts des pays de l’espace WAMER en conclave à Conakry

Cinq ans après sa mise en place, le projet Go Wamer, gouvernance politique de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l’écorégion WAMER (West African Marine Eco Région), s’achemine vers sa fin. Mais d’ici là, les principaux acteurs dudit programme vont passer en revue l’étude sur l’efficacité de gestion des aires marines protégées (AMP) effectuée au niveau de 14 sites avant sa validation et son adoption.

Et c’est la capitale guinéenne, Conakry qui a accueille depuis le 21 novembre  la rencontre qui regroupera durant deux jours les acteurs concernés en provenance des six pays membres de l’écorégion WAMER. Il s’agit de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Gambie, du Sénégal, de la Mauritanie et du Cap-Vert.

Selon l’expert qui a fait l’étude, Thierry Clément, l’évaluation a concerné l’efficacité  de gestion des aires marines protégées (AMP) de la sous-région et les progrès accomplis au cours des dernières années.

A cette rencontre, c’est Alexandre, le chargé du programme assainissement et développement urbain, section infrastructures, au niveau de la délégation de l’Union Européenne en Guinée qui a parlé au nom de son institution. Il a rappelé que l’objectif du programme Go WAMER  consiste à améliorer la gouvernance et promouvoir les bonnes pratiques en matière d’utilisation durable des ressources marines, côtières dans la région.

Pour lui, la pêche est un secteur promoteur pour le développement économique et social des pays de la région et qui joue un rôle capital pour la sécurité alimentaire et la création d’emplois.

Mais malgré cela, dit-il, la gestion des ressources halieutiques est une problématique majeure pour cette région ouest africaine où la gouvernance du secteur et les moyens investis sont confrontés à des défis majeurs.

«La pêche illicite non déclarée et non réglementée, plus communément appelée la pêche INN, constitue la menace la plus préoccupante notamment pour l’Afrique de l’ouest », a-t-il affirmé.

Depuis la mise en place du projet Go WAMER en 2012, plusieurs activités ont été réalisées sur le terrain afin de mieux protéger les aires marines. C’est le cas notamment de la formation des mareyeuses et fumeuses, la construction des chambres froides pour la conservation des poissons, l’octroi des vedettes de surveillance en haute mer. Ces interventions, selon le Directeur pays PNDU, Lionel Laurens, visent à améliorer l’efficacité de la gestion de l’ensemble des aires marines protégées pour la zone d’intervention du projet.

Parlant de la rencontre de Conakry, Lionel Laurens a rappelé que chaque deux ans, il doit avoir une évaluation de l’efficacité de gestion des aires marines protégées concernées en vue de permettre notamment l’analyse de l’impact des interventions du projet.

«C’est pourquoi, dit-il, il s’est avéré nécessaire et indispensable de procéder, avant la fin du programme, à une nouvelle évaluation qui a permis de mesurer l’impact des mesures appuyées et de juger de l’état de la gestion des aires marines protégées dans la sous région.»

Pour rappel, le programme Go WAMER est cofinancé par l’Union  européenne et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Source : GuinéeNews / http://bit.ly/2jxw4Ln

A propos

Couvrant six pays le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau,la Mauritanie et le Sénégal, le programme Go-WAMER a pour objectif premier de contribuer à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières de l’écorégion WAMER.  

Dans cette optique, le Programme s'est efforcé d'améliorer la gouvernance et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d'utilisation durable des ressources marines et côtières au sein de l’écorégion WAMER.

 

Contacts

Coordination régionale du Programme Go-WAMER
M. Arnaud COMOLET / Coordonnateur régional
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PNUD Dakar, Immeuble Wolle Ndiaye,
Route du Méridien Président, Almadies.

Retrouvez nous sur :